L'interview du fondateur

Franck Geneix n’est pas un constructeur comme les autres. En 2012, il décide de créer une offre qui va bouleverser l’approche de l’achat maison. Animé par une audacieuse ambition, celle d’innover sur le marché pour favoriser l’accession à la propriété des jeunes ménages, cet entrepreneur nous fait découvrir sa vision de la maison individuelle neuve. Rencontre entre deux passionnés de maisons.

Stéphane Thébaut, journaliste de formation, a été tour à tour animateur, chroniqueur puis producteur de télévision. Il est devenu le “Monsieur Maison” de France Télévisions en présentant depuis 2010 le magazine hebdomadaire “La Maison France 5”.

Stéphane Thébaut : Franck Geneix, vous êtes le créateur de Maisons IDEOZ. Vous concevez et construisez des maisons individuelles neuves depuis plus de 20 ans. Un mot sur ce parcours entrepreneurial ?

Franck Geneix : Baigné dès mon premier projet dans le monde de la maison neuve, j'ai sans cesse recherché de nouvelles voies pour améliorer l'offre et la rendre lisible, transparente et accessible au plus grand nombre. Fort de plus de 3 000 maisons livrées, j'estime que cette réussite se reflète avant tout dans le niveau de satisfaction élevé de toutes les familles qui m'ont fait confiance. Et la meilleure de publicité reste le bouche-à-oreille : l'investissement qui paye à terme.

ST : Avec Maisons IDEOZ, quelle est cette nouvelle étape dans votre parcours ?

FG : L'activité de constructeur s'est standardisée au fil des années. A part le style et le budget, les acteurs du marché ne développent pas de discours de marque spécifique, propre à séduire les nouvelles générations. Il m'a semblé tout naturel de sauter le pas pour réinventer un métier et ré-enchanter un consommateur noyé dans les nouvelles normes et les argumentaires techniques.

ST : Qu'est-ce que promet Maisons IDEOZ de manière générique ?

FG : Essentiellement tourné vers le primo-accédant, j'ai souhaité Maisons IDEOZ comme le levier de réalisation d'une vie rêvée pour tout couple souhaitant s'installer chez lui. Pour ce faire, Maisons IDEOZ se devait de parler différemment de tous les autres constructeurs du marché : désacraliser la maison en produisant les preuves de son accessibilité, c'est pour Maisons IDEOZ l'obligation de parler des gens qui y habitent et qui y vivent, au quotidien, dans leurs petites manies comme dans les grands moments de la vie de couple et de famille.

ST : Quelle est votre vision du produit « maison individuelle » ?

FG : Offrir le meilleur des nouvelles techniques constructives dans le respect des normes et des progrès techniques reste un prérequis. Saviez-vous que 85% des maisons en France sont issues de 15% du catalogue des plans proposés ? Concevoir la maison comme une plateforme à géométrie variable, c'est permettre de rationnaliser l'équation plan/matériaux/budget pour offrir en complément le maximum de personnalisation à l'extérieur de la maison comme à l'intérieur. A l'heure de la mass customisation, le consommateur est en attente d'une forte personnalisation et d'une visualisation immédiate de son produit fini, y compris dans les moindres détails de l'aménagement et des choix décoratifs.

ST : Cette customisation poussée est-elle compliquée à mettre en œuvre dans le domaine de la maison individuelle ?

FG : Certains constructeurs automobiles y parviennent, pourquoi pas nous ? Et vous le savez comme moi, Stéphane, les clients génèrent un niveau d'exigences croisées qu'ils ne soupçonnent même pas. Je me considère plutôt comme un artisan d'idées, et la meilleure idée est celle qui tord le cou à une idée reçue d'où le nom : IDEOZ.

ST : C'est ce qui vous a conduit à développer ce configurateur exclusif sur votre nouveau site Internet ?

FG : Ha ! Parlons innovation sur la base du bon sens : un projet de maison c’est toujours 1 maison + 1 terrain. IDEOZ propose de bâtir son propre projet en associant un modèle de maison, issu de notre catalogue de 250 plans, à un terrain, à sélectionner au sein d’un portefeuille foncier de plus de 1 000 annonces. Chaque combinaison affiche clairement son prix, c’est-à-dire le prix du projet : c’est ça la vraie transparence. Cela paraît évident, mais alors pourquoi aucun constructeur ne le propose ?

ST : Un vrai progrès, en effet. Et que permet d’autre ce nouvel outil en ligne ?

FG : C’est un véritable configurateur de projets qui va très loin dans l’aide à la personnalisation et à la décision : une fois choisi un modèle de maison et le nombre de chambres qui vous vont bien, vous pouvez modifier les dimensions de chaque pièce à votre convenance.

ST : Mais le passage à la propriété répond à des nécessités et des attentes rationnelles, financières ?

FG : La propriété de l'habitat n'est plus seulement une fin en soi, même si l'aspect capitalistique et placement n'est pas obéré. En revanche, placer l'humain au cœur de la réflexion, c'est redonner à la maison ses lettres de noblesse, actuelles au sens contemporain : la vie et la capacité des gens à l'imaginer et à la générer. Les vraies valeurs sont là : ne dit-on pas qu'une maison a une âme_si ce n'est celle de ses habitants.

ST : Donc pour conclure, vous construisez autre chose que des maisons, du service et du rêve ?

FG : Dans un certain sens, oui. La maison est un vecteur de réalisation personnelle. Une fois propriétaire, imaginez la vie qui va avec !

Besoin d'être rappelé ? Je souhaite être rappelé
Laissez-nous vos coordonnées et nous vous rappellerons dès que possible !

Demande envoyée !